Crise de la quarantaine chez l'homme : descente aux enfers ou chance de rebondir ?



Crise de la quarantaine

La crise de la quarantaine chez l'homme comme pour la femme intervient en général vers 35 ans avec les premiers symptômes : problème, dispute et crise de couple, retour à des comportements de l'adolescence, etc. Période de doute et de remise en question du milieu de vie pour certains, assimilée à de la dépression pour d'autres, s'approcher de l'âge de 40 ans vu comme cela, franchement ça fait peur et on a qu'une envie c'est de rester trentenaire jusqu'au bout de sa vie ! Il y a même des hommes qui à l'approche de leur 40ème anniversaire prennent l'initiative de s'offrir une belle voiture de sport rouge alors qu'ils n'en ont pas les moyens, ce en guise de pseudo rédemption ou de consolation.

40 ans la positive attitude

Fichtre de ce relent de pessimisme pré-quarantenaire ! Mince, avoir quarante ans aujourd'hui ne doit pas être forcément vu comme un palier fatidique, une descente aux enfers ou synonyme de divorce. C'est plutôt une chance d'aller de l'avant, bref d'entamer une résurrection à tous niveaux. La solution anti-crise de 40 ans mesdames et messieurs, c'est de prendre le taureau par les cornes (ou par autre chose) et de mettre toutes les chances de son côté pour rebondir et être bien plus heureux qu'hier et bien moins que demain. Moi je dis pour sortir de la crise de la 40aine, il ne faut surtout pas tout faire pour y entrer.

Perso j'ai décidé de passer outre ce fichu adage et je souhaite arriver au top avant mon anniversaire de 40 ans. Avec Mister 40 ans je positive !

Je ne veux surtout pas entendre mon épouse s'exclamer : "mon époux à la crise de la quarantaine, comment aider mon mari ? » ou « Il me quitte, va-t-il revenir ?". Non, que nenni ! Ni infidélité, ni séparation à l'aube de mes 40 piges.

Mes 40 ans sonnants et trébuchants, je vais en faire une force que ce soit en amour, dans ma vie professionnelle et relationnelle ou encore du point de vue sportif. Bref un quadragénaire avec un esprit sain dans un corps sain et la force de l'âge en prime.

Pour parvenir à cet objectif de vie paradisiaque, la clé de la réussite réside très certainement dans un parfait équilibre entre vie privée, vie pro et loisirs.

La crise de la 40aine et le couple

On le sait dans un couple, les premières années sont en général toujours « rose et violette » comme on dit. Fiançailles, mariage, arrivée des bambins, autant d'heureux évènements qui au fil du temps engendrent aussi des obligations, de nouvelles contraintes. Bref la grande passion fusionnelle du début laisse tout doucement mais très certainement place à une routine et parfois de la lassitude.

A quelques années du cap des 40 ans, certains couplent voient leur couple entrer dans un début de crise caractérisée par des tensions, de l'infidélité ou encore un délaissement de l'un ou de l'autre. Avant que cette crise de la quarantaine du couple se manifeste, il est impératif de reposer des jalons et d'entretenir la flamme.

La communication, la confiance, l'entraide et la sexualité sont sans doute les critères indispensables pour qu'un couple puisse s'épanouir et vivre en osmose.

Bien avant mon quarantième anniversaire, j'ai pris conscience de cela et j'ai déjà commencé à tout faire pour conserver ma love story avec ma chérie comme au premier jour (ou presque).

Ce « travail » passe par une écoute active et une remise en question de soi-même. Je nous accorde chaque jour un moment de discussion : se raconter sa journée, prendre les décisions, organiser sa fin de journée ensemble pour que chacun puisse avoir sa place et sache s'impliquer dans le couple.

Tous les jours, j'entretiens le lien par un appel téléphonique pendant la pause au boulot, un petit message jamais à la même heure pour ne pas rendre cela trop routinier. Personnellement je me fixe pour règle de vie de ne jamais voir s'achever une journée sans avoir eu une attention particulière pour ma chère et tendre.

Et je peux aujourd'hui affirmer que ça fonctionne et que j'en tire une satisfaction personnelle. A deux on est plus fort et c'est super important pour affronter les aléas et tracas du quotidien d'une vie professionnelle pas toujours facile à appréhender en vue de ses quarante ans.

Travail, vie pro, faire le point avant mes 40 ans

Passée l'insouciance de l'adolescence, la fac terminée et les diplômes fraichement obtenus et en poche, vient le moment d'entrer dans la vie active. De CDD en contrats d'intérims, c'est après quelques temps que le précieux sésame, le CDI vient nous assurer une sécurité financière certes relative, mais tout de même un peu plus pérenne.

Mais pour y parvenir on a parfois dû faire des compromis et abandonner certains rêves. Au final on ne fait pas forcément le métier pour lequel on a étudié. Mais la vie de tous les jours, les projets de couples, les enfants montrant le bout de leur nez, on se complaint dans son job et pendant plusieurs années on accepte sans détour la situation.

Et je l'affirme haut et fort c'est en plein milieu de sa trentaine que les premiers signes d'une lassitude apparaissent. Vous connaissez peut-être ? Moi j'ai connu ça à l'approche de ma 40aine, cette fameuse boule au ventre, les pieds de plomb pour aller bosser. Oui mais on ne change pas de travail à 40 ans sur un simple claquement de doigts. Train de vie, prêts auto et maison à rembourser, des enfants qui ne doivent pas trinquer d'une crise du papa ou de la maman.

Malheureusement il n'est pas non plus concevable de passer le reste de sa life à se mouvoir dans un placard au taf ou de subir les affres d'une carrière professionnelle que l'on aime plus du tout. On n'a qu'une vie, et il est temps de réagir avant son anniversaire de 40ans.

Une démarche qui peut fonctionner pour éviter la crise de la quarantaine de l'homme mal au taf, c'est dans un premier temps de faire le point. De se prendre une journée à soi pour peser les pour et les contres d'une bifurcation dans sa carrière professionnelle. Mais aussi de faire un bilan de ses compétences via un organisme spécialisé. A 40 ans à peu de choses près nous avons connu 3 à 5 boîtes généralement dans les mêmes secteurs ou domaines d'activité. On pense être bon pour pas grand-chose d'autres que ce pour quoi nous avons été payé tout au long des dernières années.

Faire une validation de ses acquis et prendre la décision de faire ce fameux bilan de compétences, c'est sans doute me faire ouvrir les yeux sur les possibilités de reconversions possibles.

Mon ambition avant mes 40 ans ça serait de lâcher mon travail actuel pour me lancer dans les affaires, de créer ma boîte. Ma décision c'est de profiter du célèbre statut d'autoentrepreneur pour voir si le projet est viable tout en continuant pour un temps chez mon employeur actuel. Et pour l'instant on peut dire que c'est plutôt en bonne voie ! Foi de Mister 40 ans, nous en reparlerons dans un autre article.

Le sport , moi et mes 40 ans

Mon couple comme sur des roulettes, une évolution positive de ma vie professionnelle, ne reste plus qu'à m'épanouir au quotidien côté sports et loisirs.

Avec l'âge et ce satané métro-boulot-dodo, il faut bien dire que les beaux abdos de mes 20 ans se sont transformés en un abdominal pas trop ragoutant. Quelques kilos mal placés et une prise de sang à faire trembler le médecin, ça m'oblige à fréquenter à nouveau les salles de remise en forme et à me presser chez Décathlon pour rechausser et revêtir le parfait costume du sportif.

Depuis quelque temps je m'oblige à faire 30 minutes de cardio 5 fois par semaine. Je pratique désormais un jour sur 2 la course à pieds et les autres séances consacrées au rameur. Et il faut bien l'avouer, endorphines oblige, je commence à ressentir une certaine dépendance à l'exercice physique.

Je continue donc sur ma lancée et c'est vrai que je suis bien mieux dans mon corps. S'aérer l'esprit une petite heure pratiquement tous les jours, c'est franchement une bonne solution pour remédier à la crise de la quarantaine.